Glossaire sols stratifiés

Tous les termes importants concernant les sols stratifiés en un coup d’œil

Sur cette page, vous apprenez tout ce qu’il faut savoir sur les sols stratifiés

AC

Voir Classes d’usure

Acclimatation

Le stratifié Krono Original® est composé à plus de 90% de matière de bois (plaque de support, en général HDF) et présente les caractéristiques typiques du bois. C'est-à-dire qu’entre autres le matériau s’adapte à l’humidité de l’air environnant. Selon le taux d’humidité de l’air de la pièce, le matériau en bois absorbe ou dégage de l’humidité et peut se déformer par gonflement ou retrait.

Afin d’adapter le matériel aux conditions climatiques de la pièce avant la pose, stockez le stratifié pendant environ 48 heures dans la pièce que vous souhaitez recouvrir plus tard. Sans cette acclimatation du stratifié (si par exemple le stratifié est transporté du magasin de bricolage « sec » et posé immédiatement dans une nouvelle construction encore « humide »), il peut y avoir formation de jeux et des déformations.

Pour un stockage idéal, le garder dans des pièces chauffées, sèches, sans courant d’air présentant une humidité relative de l’air de moins de 75% et une température ambiante d’environ 18°C.

B1

Symbole d’après DIN 4076-5 pour les matériaux de construction difficilement inflammables. La norme DIN distingue aussi B2 pour les matériaux de construction normalement inflammables et B3 pour les facilement inflammables.

Les stratifiés de Krono Original® correspondent à la classe B1.

Bruit d’impact

est une forme particulière des bruits de structure. Il se forme à la marche sur le sol, est transmis par les murs et le plafond et émis comme bruit aérien. L’unité de mesure du bruit est le décibel (dB). Pour contrecarrer le bruit d’impact lors de la pose d’un sol stratifié, on place une isolation phonique sous le stratifié. La structure du sol ressemble alors à celle décrite sur le schéma. Il existe plusieurs matériaux d’isolation phonique : feuille de mousse « Noppa » de 2 millimètres d’épaisseur, plaques ou dalles de liège, bandes et dalles de feutre, ou le « Sound Absorb System » de Krono Original.

Charge électrostatique

Les porteurs de charge électrique, les électrons, passent, sous certaines circonstances, des objets aux personnes – en administrant une légère décharge électrique. Ces électrons sont dus à des processus de séparation de matériaux non électro-conducteurs. A l’origine, la surface salie d’un sol stratifié, une humidité de l’air trop faible (en particulier pendant les mois d’hiver) ou des matériaux formant une isolation électrique comme les semelles de chaussures et les vêtements. Pour contrecarrer, on peut utiliser un humidificateur, des chaises électro-conductrices, des nettoyants spéciaux avec une très forte teneur en agent tensioactif, le port de chaussures et vêtements électro-conductrices avec faible pourcentage de fibres synthétiques

Chauffage par le sol

Grâce à la forte densité de leurs matériaux, les parquets stratifiés se prêtent merveilleusement bien la pose d’un chauffage par le sol, puisque les sols stratifiés sont de bons conducteurs de chaleur. Dans la mesure où un chauffage au sol par eau chaude est placé dans un lit de ciment, il est important de procéder tout d’abord à un test d’étanchéité. En outre, avant la pose du parquet flottant, il faudra procéder à un protocole de chauffe. Pour pouvoir poser du parquet stratifié sur un chauffage par le sol, il faut tout d’abord poser une feuille de polyéthylène. Le choix de la sous-couche isolante acoustique devra se porter également sur un matériau de forte densité – par exemple le feutre ou le caoutchouc.

Tous les sols stratifiés Krono Original® sont également adaptés à la pose d’un chauffage par le sol électrique. Dans ce cas, il est important que la température de la surface ne dépasse jamais 27°C. Ceci est facilement gérable avec un thermostat adapté. En outre, il faut éviter de recouvrir les surfaces chauffées, ce qui augmenterait la température de la surface par un engorgement de chaleur.

Classes d’abrasion

La résistance à l’abrasion d’un sol stratifié est indiquée par sa classe d’abrasion (AC 1, AC 2, ... d’après DIN EN 13329).

Valeurs actuelles
Classe d’abrasionAC 1 AC 2 AC 3 AC 4 AC 5
Valeur IP

≥ 900

≥ 1500

≥ 2000

≥ 4000

≥ 6000

Alte Werte
Anciennes valeurs IP2000400025001000015000
Ancienne classe W 1W 2W 3W 4W 5

La classe d’abrasion est déterminée par l’essai d’un échantillon fixé sur un banc d’essai qui tourne sous des roues recouvertes de papier abrasif (roue de friction). Tous les 100 tours, l’usure de l’échantillon est examinée. Tous les 200 tours, le papier abrasif sur les roues de friction est remplacé. Le point initial de l’usure (IP) est le point à partir duquel on note pour la première fois que le décor imprimé est rayé.

Classes d’utilisation des stratifiés

servent d’orientation au consommateur et de classification des produits au fabricant. Dans les classes d’utilisation, les stratifiés sont ordonnés selon leur solidité : abrasion, résistance aux chocs, stabilité à la lumière. Les classes d’utilisation recommandent les domaines d’application (pièce d’habitation ou surfaces de commerce) des stratifiés classiques. La base de la classification des stratifiés est la norme DIN EN 13329.

Les classes d’usage indiquées par pictogrammes sont caractérisées par le domaine d’application, l’intensité d’utilisation, la description de l’usage et des exemples d’application :

 

Classe d’usage
Domaine d’applicationIntensité d’utilisation
Description de l’usage
Exemples d’application
private NutzungDomestique pour usage privé
modéréeUtilisation temporaireChambre à coucher Chambre d’amis
private NutzungDomestique pour usage privé
normaleUtilisation normaleChambre à coucher Salle à manger Couloirs intérieurs
private NutzungDomestique pour usage privé
forteUtilisation intensive, renforcéeCages d’escalier Entrées Cuisines
gewerbliche Nutzungcommercial (local)
pour usage public et commercial
modéréeUtilisation temporaireChambre d’hôtel Salles de conférence Petits bureaux
gewerbliche Nutzungcommercial (local)
pour usage public et commercial
normaleUtilisation normaleJardins d’enfants Bureaux, salles d’attente, halls d’hôtel, boutiques
gewerbliche Nutzungcommercial (local)
pour usage public et commercial
forteUtilisation intensive, renforcéecouloirs, grands bureaux, grands magasins Salles de classe

Colles de menuisier

Les colles de menuisier sont des colles à base synthétique, animale ou végétale utilisant l’eau comme solvant ou dispersant. Pour l’assemblage de planchers stratifiés, il est recommandé d’encoller les rainures et languettes avec une colle type D3 (en alternative D4). D3 est un symbole normé indiquant que la colle est adaptée à un domaine intérieur, fréquemment et brièvement au contact d’eau qui coule ou de condensat, et/ou soumis de manière durable à une forte humidité de l’air. Les colles des classes D1 et D2 ne sont pas adaptées à la pose de stratifié.

Attention : n’appliquer la colle que sur la face supérieure de la languette !

Conductivité thermique λ

La conductivité thermique λ exprime la quantité de chaleur transférée par unité de surface (m²) et de temps (s) sous un gradient de température. La valeur λ des matériaux de construction est nécessaire pour calculer la protection thermique des éléments de construction. Les valeurs λ des plaques d’agglomérés ou de fibres (plaques de support des planches de stratifiés) sont inférieures à celles du bois massif de même densité ou d’autres matériaux de construction. En raison de leur très bonne conductivité thermique, les sols stratifiés conviennent très bien à la pose sur sols chauffants à eau chaude.

voir Chauffage par le sol

Contrebalance

Les papiers de contrebalance sont les papiers imprégnés de résine sur le dessous du panneau stratifié qui servent en premier lieu à compenser la tension engendrée par l’overlay, le papier décor et éventuellement le papier kraft sur la face supérieure.
Si seul ún un côté de la plaque de support était revêtu de stratifié, le support se courberait vers le bas sous l’effet de l’absorption d’humidité – ce qui est aussi appelé « cuver ».

DIN EN 13329

La norme européenne détermine les caractéristiques, exigences et méthodes d’essai des sols stratifiés. Elle comprend un système de classification pour les classes d’utilisation avec exigences pratiques pour des domaines d’utilisation précis et des classes de contrainte. Ceci pour indiquer dans quels domaines les sols stratifiés peuvent être mis en œuvre de manière satisfaisante.

Quelques exigences déterminées par la norme :

  • Variations dimensionnelles avec variation de l’humidité relative
  • Différences de hauteur entre les éléments assemblés
  • Ouvertures des joints entre les éléments assemblés
  • Orthogonalité des éléments
  • Stabilité à la lumière
  • Résistance au soulèvement – Annexe voir Classes d’utilisation

En outre, elle aide le consommateur informé à effectuer un choix.

DPL (Direct pressed laminate)

Le sol stratifié DPL est le type de sol stratifié le plus courant, vendu dans les classes d’utilisation 21 - 32. Les sols DPL sont structurés comme suit : Overlay, papier décor, plaque support ainsi que contrebalance. Lors de la fabrication, ces quatre composants du sol stratifié sont pressés ensemble sous l’action de la pression et de la chaleur pour former des plaques, qui, après une phase de refroidissement, sont envoyées sur la machine à profiler. Là, les plaques sont coupées aux dimensions souhaitées et profilées. Les sols DPL sont usinés avec un assemblage simple rainure-languette ou un système Click (appelé parfois système Loc).

Sol stratifié DPL : le revêtement direct
Le revêtement direct – les quatre composants sont pressés en une fois

1. Overlay : couche de revêtement spéciale robuste, surface inusable, facile à entretenir
2. Papier décor : aspect par le décor
3. HDF : support âme de bois, pièce centrale du sol stratifié
4. Contrebalance : contrebalance pare-vapeur pour la stabilité dimensionnelle

E1

est le symbole des classes d’émission. Les classes d’émissions distinguent les matériaux en bois selon leur teneur en formaldéhyde dégagé. On distingue les classes E1, E2, E3, la classe E1 témoignant du niveau de dégagement de substances nuisibles le plus bas. La classification est déterminée dans la chambre de simulation où un échantillon est « arrosé » d’air pendant un certain temps à une température constante. Le formaldéhyde dégagé est récupéré dans de l’eau distillée puis sa concentration est mesurée. L’unité de mesure de la teneur en formaldéhyde dans l’air est « parts per million » (ppm). La concentration ambiante autorisée ne doit pas dépasser une valeur de 0,1 ppm. Les stratifiés en usage dans le commerce ont une teneur en substances toxiques si faible qu’ils sont considérés « pratiquement exempts de substances toxiques ».

voir Formaldéhyde

Les stratifiés Krono Original® correspondent à la classe d’émission E1.

Ecart au mur

L’écart entre le sol stratifié posé et le mur est une des points les plus importants à respecter pour la pose de stratifié. L’écart de 12 à 15 millimètres est maintenu pendant la pose à l’aide de cales. Le stratifié est un dérivé du bois qui gonfle sous l’influence de l’humidité ou se rétracte dans un environnement sec. Il est donc important de laisser du jeu au sol pour qu’il « travaille » et pour prévenir les dommages ultérieurs dus au gonflement. Dommages possibles : joints ouverts, gonflements parallèles aux joints sur la longueur, tassement au niveau des joints avec écaillement du décor, soulèvement du sol (mont).

Écran pare-vapeur / Barrière pare-vapeur

Les écrans ou barrières pare-vapeur sont des feuilles en matière plastique (en général polyéthylène = feuille PE) dont la fonction est d’empêcher les remontées d’humidité du sol vers le revêtement stratifié. Ne les poser que dans le cas de supports minéraux, chape, béton, asphalte par exemple, car, sous certaines conditions climatiques, la vapeur d’eau peut condenser au niveau du sol et entraîner des dégâts de construction. L’écran pare-vapeur doit se trouver, vu du côté plus chaud, sous la couche exposée à l’eau de condensation (donc sous le stratifié). Poser la barrière pare-vapeur en faisant remonter les bords le long du mur sur environ dix centimètres. Faire chevaucher les lés sur environ 20 centimètres et les fixer avec un ruban adhésif.

Feuille PE

voir Ecran pare-vapeur

Formaldéhyde

est un gaz incolore à odeur âcre. Le formaldéhyde est un produit de base important dans la fabrication des résines utilisées comme colle dans la production de matériaux de bois comme les sols stratifiés ou les plaques de contre-plaqué. Le formaldéhyde irrite les yeux, les muqueuses et les voies respiratoires. Le seuil de perception se trouve entre 0,2 et 1,0 ppm (parts per million). En raison de règlementations de plus en plus sévères, la part des résines contenant du formaldéhyde dans la fabrication de stratifié est si limitée que les sols sont classés « exempts de formaldéhyde ».

voir E1

HDF (High Density Fibreboard ou plaque de fibres haute densité)

Il s’agit d’une plaque en fibres de bois. Les plaques HDF sont utilisées principalement comme plaques de support pour les sols stratifiés. Elles présentent une structure très homogène et des surfaces fermées. C’est pourquoi les plaques HDF peuvent être directement contrecollées, imprimées, plaquées ou aussi laquées. Comparées aux plaques d’agglomérés et aussi aux plaques MDF, elles ont une densité plus importante et donc une meilleure résistance à la flexion et la traction transversale. En ce qui concerne le comportement au gonflement, elles sont aussi supérieures aux plaques d’agglomérés. D’aspect, les plaques de fibres haute densité ressemblent beaucoup aux plaques MDF.D’un point de vue optique, les plaques de fibres haute densité ressemblent beaucoup aux plaques MDF

HPL (High Pressure Laminate ou stratifié haute pression)

est la « Mercedes » parmi les sols stratifiés. Avec sa surface extrêmement robuste, il existe dans les classes d’utilisation 32 et 33. Les sols HPL sont constitués d’un overlay, de papier décor, de plusieurs papiers kraft, d’une plaque support et d’une contrebalance. Ces composants sont pressés ensemble en deux étapes sous pression et chaleur. Dans une première étape, l’overlay, le papier décor et les papiers kraft sont pressés ensemble pour former une couche (HPL). Dans une seconde étape, la couche HPL est collée sur la plaque de support, et, pour des raisons de symétrie des forces, une contrebalance est appliquée sur le dos du panneau. Après une phase de refroidissement, les plaques sont dirigées vers les machines à profiler qui coupent les plaques aux dimensions et les profilent. Les sols HPL sont usinés avec l’assemblage simple rainure-et-languette ainsi qu’avec les systèmes Click ou Loc.

Sol stratifié HPL – sol stratifié : le stratifié haute pression
Trois étapes - méthode – production de stratifié haute pression

  • 1 - Overlay
  • 2 – papier décor
  • 3 - âme
  • 4 – couche de stratifié de 0.6 millimètres, surface résistante, facile à entretenir
  • 5 – Plaque de support substance bois HDF, âme du stratifié
  • 6 – contrebalance stratifiée, pare-vapeur pour la stabilité dimensionnelle

1ère phase de travail

  • 2 couches Overlay
  • 1 couche de papier décor
  • 3 couches centrales

sont pressées sous pression pour former le stratifié décoratif

2ème phase de travail

  • 1 couche de papier contrebalance
  • 3 couches centrales

sont pressées sous pression pour former un stratifié de contrebalance.

3ème phase de travail

  • Stratifié décoratif
  • Stratifié de contrebalance

sont pressés pour former le stratifié haute pression.


Humidité du support

Justement avec les supports minéraux comme les chapes (chape de ciment, chape en anhydrite) ou avec les supports recouverts d’un revêtement (pierre naturelle, carreaux ou plaques de céramique, matière synthétique), toujours tenir compte de l’humidité ascendante du support. Vous pouvez mesurer la teneur en humidité des supports dits minéraux à l’aide d’un « appareil de mesure CM ».

  • Chape de ciment < 2.0 % CM
  • Chape de ciment chauffée < 1.8 % CM
  • Chape en anhydrite < 0.5 % CM

Afin que l’humidité ascendante ne puisse pas pénétrer dans le sol stratifié, il est indispensable de poser directement sur le support une feuille en guise de barrière pare-vapeur. Ne pas poser de feuille sur les supports en bois ou en particules de bois comme les planchers ou les plaques d’agglomérés.

Imprégnation du stratifié

Justement, dans les cas d’assemblage click sans colle, l’imprégnation du matériel de support contre l’humidité est essentielle. Cette imprégnation est réalisée en augmentant la part de résine dans la fabrication de plaque de support (HDF) ainsi qu’en y ajoutant des agents hydrofuges comme la cire ou la paraffine. Lors la pose, on peut appliquer de la colle ou du Clickguard sur les joints entre deux planches de stratifié pour une imperméabilisation supplémentaire.

Dans le cas de l’assemblage avec colle traditionnel, la colle appliquée joue le double rôle de colle et d’imperméabilisant. Une imprégnation après la pose du sol stratifié n’est pas recommandée : le produit d’imprégnation répand sur la surface du stratifié des substances, telles les cires, qui forment un film difficile à éliminer et laissent des traces.

IP

voir Classes d’abrasion

Jeu de dilatation

y penser lors de la pose de sols stratifiés Krono Original® si la surface à couvrir mesure plus de huit mètres de long ou de large. Ceci est nécessaire car ce sol de surface plus grande se trouve gêné dans son travail de gonflement et de retrait typique du bois en raison de son propre poids de augmenté de la charge des meubles. Ceci est nécessaire car ce sol avec une surface plus grande se trouve gêné dans son travail de gonflement et de retrait typique du bois en raison de son propre poids augmenté par la charge des meubles.

Exemples d’applications : voir profilé pour écart de dilatation

Matière bois

est un terme collectif pour désigner différents produits qui proviennent de la coupe du bois en sciures ou fibres qui sont ensuite reconstituées (en général par pressage) sous addition de colle ou de résine. Les matières de bois sont par exemple des plaques d’aggloméré, les plaques de fibres moyenne densité (MDF), les plaques de fibres haute densité (HDF) ou le contre-plaqué.

Nettoyage et agent nettoyant

Comme les particules de saleté ne peuvent adhérer que très difficilement sur la surface stratifiée fermée et résistante, il suffit en général d’un chiffon essoré et d’un produit à base de savon pour nettoyer le sol. Ne pas utiliser beaucoup d’eau au risque de gonflement de la plaque de support. Ne pas utiliser de nettoyant pour stratifié contenant de la cire ou de l’huile. Les huiles et les cires ne peuvent pas pénétrer dans la surface fermée du stratifié comme elles pénètrent dans celle du bois, et elles forment un film gras sur le stratifié qui laisse des traces au nettoyage et au passage.

Outil

Pour poser sans problème un stratifié, il est essentiel d’utiliser les bons outils. Vous aurez besoin d’un kit de pose comprenant une cale de frappe, un levier, des cales de maintien d’écart et un couteau à enduire. De plus, vous aurez besoin d’un marteau, d’une scie appropriée (une scie à guichet est idéale), de colle, d’un mètre pliant ou en ruban, d’une équerre, d’un crayon à papier, d’une perceuse pour les plinthes, de ruban adhésif et d’un couteau ou cutter à moquette pour découper la feuille PE et l’isolant phonique.

Overlay

voir Surface

Papier décor

Les papiers décors sont faits de papier imprimé ; il s’agit en général d’un revêtement imitant la structure du bois de hêtre, d’érable par exemple ou de couleurs unies. Les papiers imprimés sont imprégnés de résine mélaminée et pressés ensemble avec l’overlay sur la plaque support sous action de la chaleur et de la pression.

Pièces humides

par exemple les salles de bains ou les saunas. En raison des caractéristiques typiques de leur matériel, les sols stratifiés ne conviennent pas pour ces pièces extrêmement humides.

Planéité du support

La planéité du support est importante pour la pose des sols stratifiés. Les supports présentant des différences de surface de plus de trois millimètres par mètre linéaire doivent être poncés et enduits - selon DIN 18202. Pour mesurer l’uniformité du support, utiliser une règle à niveler ou un long niveau à bulle.

Plaques de support

sont tous les types de plaques de particules de bois qui supportent les matériaux de revêtement. Parmi les matériaux de revêtement, on compte le stratifié ou le plaqué. Pour la fabrication de stratifié, on utilise principalement des plaques HDF de six à huit millimètres d’épaisseur. Pour la fabrication du stratifié Click, de la colle supplémentaire est ajoutée lors de la compression de la plaque pour prévenir en particulier le gonflement. Les spécifications des plaques de support en agglomérés, comme les caractéristiques de résistance au poinçonnement ou au choc et de pose, sont bien moins bonnes que celles des plaques HDF et elles disparaîtront un jour du marché des matériels de support.

Plinthes ou seuils

sont la solution optimale pour réaliser un seuil harmonieux ou finir la pose le long du mur. En plus de l’effet esthétique, la plinthe couvre l’écart au mur indispensable. Les plinthes existent dans tous les décors assortis aux sols, ainsi qu’en différents profilés et dimensions. Les plinthes sont fixées au mur avec des vis, des clous, de la colle ou des agrafes à clips. Les agrafes sont chevillées dans le mur tous les 30 centimètres puis la plinthe est tout simplement accrochée dessus. Grâce à l’assemblage avec clips, il est possible de monter et démonter plusieurs fois la plinthe sans problème et sans la détériorer – par exemple pour tapisser ou peindre le mur.

Sens de pose

Le sens de pose est une affaire de goût. Il est recommandé de poser le sol parallèlement à la source de lumière principale et perpendiculairement au sens de la marche. Souvent, il n’est pas possible de suivre cette recommandation, par exemple lorsque la porte et la fenêtre sont disposées face à face. Dans ce cas, c’est à vous de décider selon votre goût. Le stratifié peut également être posé sur le sol en diagonale ou dans sens différents à l’aide de profilés de jonction appropriés. Si le support est un plancher, les panneaux de stratifié doivent être posés perpendiculairement aux lames de plancher.

Solidité du support

Pour poser un stratifié, le support doit être aussi solide que possible. Avant de poser le stratifié, s’assurer que le support ne rebondit pas ou ne s’enfonce pas sous une charge. C’est ce qui arriverait si le stratifié était posé sur une surface souple. La moquette n’est pas un support adapté à la pose de stratifié.

Sound Absorb System (S.A.S.)

se base sur une toute nouvelle technologie. Ce revêtement high-tech, de seulement 0,3 millimètres d’épaisseur, est constitué d’un thermoplaste spécial qui transforme une partie de l’énergie phonique en énergie thermique. Le Sound Absorbed System réduit les bruits de pas perceptibles de plus de 10 décibels – ceci correspond à une réduction acoustique de 50%. Un des autres avantages est sa conductivité thermique optimale. Ceci est intéressant pour la pose sur sols chauffants. Pas de réducteur de bruit supplémentaire nécessaire telle la mousse Noppa par exemple. De plus, la couche S.A.S. n’est pas toxique pour l’environnement.

Stratifiés Click

sont des systèmes d’assemblage sans colle qui, par rapport au simple système d’assemblage avec colle traditionnel, présente de nets avantages pour le poseur. Grâce au profilage spécial au niveau de la rainure et de la languette, il est possible d’assembler deux panneaux sans utiliser de colle. La pose facile et la possibilité d’utiliser immédiatement le sol posé permettent d’effectuer un gain de temps d’environ 50%. Le sol est réutilisable. C'est-à-dire, que dans certaines circonstances, pour un déménagement ou des travaux de réparation, il peut être enlevé et reposé ailleurs. Le profilage exact empêche également la formation d’un jeu entre panneaux posés, la languette ne pouvant pas glisser hors de la rainure.

Substances nocives

Les concentrations de solvant et de formaldéhyde mesurées dans le stratifié sont si faibles que le stratifié est classé pauvre en substances nocives ou exempt de substances nocives selon E1.

Support

La qualité du support doit être telle qu’il est possible d’y poser un sol stratifié conformément aux instructions du fabricant. Les supports de pose de stratifié sont entre autres des supports minéraux, chape, béton, asphalte, des constructions en agglomérés, des planchers en bois ou de vieux sols déjà garnis de revêtements durs, pierre, céramique et PVC.

Surface

Au contraire des parquets et revêtements plaqués, la surface des planchers stratifiés n’est pas constituée d’une couche de bois vernis, huilé ou ciré. Contrairement aux parquets et revêtements plaqués, la surface des planchers stratifiés n’est pas constituée d’une couche de bois vernis, huilé ou ciré. Le revêtement des planchers stratifiés comprend une fine couche de papier imprégné de résine synthétique (en général, résine de mélamine), appelée aussi « Overlay ». L’overlay est pressé avec le papier décor sur la plaque de support(HDF).

Lors de la compression, la résine de mélamine des différents papiers revêtus fond sous l’action de la pression et de la chaleur pour former une surface mécaniquement dure.